jeudi 27 mars 2014

Livre blanc : « 2020 : Où vont les industries françaises du numérique ?»

Le G9+ analyse les risques qui pèsent sur les industries du numérique et émet 11 recommandations pour les aider à rester performantes.

Paris, le 25 Mars 2014 – L’Institut G9+, think tank du numérique, vient de publier un livre blanc prospectif sur les industries françaises du numérique. Basé sur 4 grandes conférences récemment organisées par le G9+, ce livre blanc analyse l’impact de la révolution du Cloud, de l’Open Source et de la Data (big ou open) sur le business model des industries du numérique. Continuera-t-il à y avoir un territoire français du numérique ? La synergie géographique et culturelle aura-t-elle encore un sens en 2020 ? Où en seront alors les Capgemini, Atos, Steria, Orange ou Alcatel-Lucent, Dassault Systèmes ? Free restera-t-il un phénomène franco-français ? Les ESN de taille moyenne, point fort de l’industrie française de ces dernières décennies, subsisteront-elles ? Les nouvelles pépites françaises du logiciel sont-elles condamnées à être rachetées par les géants américains ou bien seront-elles nos locomotives des années 2020 ?

Pour répondre à ces questions le G9+ dresse un panorama des nouveaux modèles et des nouveaux acteurs des grandes tendances de l’informatique avant de faire une analyse des trois secteurs principaux que sont les éditeurs de logiciels, les ESN/SSII et les opérateurs télécoms. Pour chaque secteur le G9+ analyse l’évolution de l’offre et de la demande et leur impact sur le business model.

Protection des données et mutualisation des réseaux 
Les industries du numérique représentent environ 5% du PIB, soit un peu plus de 100 milliards d’euros, et emploient 800 000 salariés. Le G9+ rappelle l’importance critique de développer en France un écosystème qui favorise la création et de développement des start-up, et leur permette ensuite de crever le plafond de verre qui réduit leurs chances d’atteindre l’échelle mondiale. Les auteurs insistent sur l'importance de trois secteurs en particulier : la data, l’internet des objets, les solutions SaaS (Software as a service). Parmi les onze recommandations figurent notamment un effort en matière de protection des données, la neutralité du Net et la mutualisation des réseaux haut débit fixe et mobile.

Le livre blanc et ses 11 recommandations est disponible en libre accès sur le site du G9+

http://cr.g9plus.org/2014-03-22-numerique2020.pdf


A propos du G9+ 
Fédérant aujourd'hui 20 communautés d'anciens de toutes formations (écoles d'ingénieurs, management, sciences politiques, université), l'Institut G9+ représente 50 000 professionnels du numérique. Grands acteurs privés & publics et pôles d'expertise concernés font naturellement partie de son environnement. L’Institut G9+ apporte un éclairage investigateur, constructif et audacieux sur les secteurs du numérique, en transformation permanente. Acteur indépendant, il catalyse et agite les tendances d’aujourd’hui et de demain – technologiques, sociétales, marchés, management, usages – en organisant une trentaine de conférences par an, ouvertes à tous. Il a pour ambition d'être un think tank de référence dans ce secteur. Pour en savoir plus: www.g9plus.org 

Contact Presse
Natacha Heurtault
Tel : +33 06 12 23 58 60
Natacha.heurtault@communication-rp.fr

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.